Dans les images de Laure Vasconi, (pas devant comme un regardeur mais bien dedans, comme un infiltré) je retrouve toujours l’énigme de la représentation, l’étrangeté et l’incertitude du réel. Est-ce joué ? Est-ce achevé ? Non bien sûr, mais que faire de ces indices, sont-ils un incipit ou la lente extinction de la dernière image avant le mot fin ? Le plus évident n’est-il pas un pur leurre ? Le plus insaisissable, filé entre reflets, lumières passantes, mouvements et effacements n’est-il pas le plus vrai ? Le fugace peut durer plus longtemps que l’éternité qui n’a pas de durée et le masque peut révéler davantage que la mise à nu.
Dans ses images, comme dans celles précédentes d’ombres familières sorties de quelques films, d’icônes fragiles, de pouvoirs révolus ou de rêves petits bourgeois enluminant les « Merry Christmas » de Los Angeles, Laure Vasconi poursuit son travail de décryptage, son errance décodeuse d’écrans, de bars, de nuit, de solitude, de rencontres, de « souvenirs du futur » ou d’espoirs du passé, entre projet et projections, dans des « cinémas en ville » ou des « fictions intimes ». Elle dit d’une écriture tremblée la singularité et la fraternité d’un regard toujours en éveil courant et parcourant. Il ne peut pas y avoir de relâche. Y aura-t-il jamais un point fixe ? François Barré

Laure étudie l’architecture (UP8 Paris-Belleville) puis la photographie à ICP (New York), assiste de nombreux photographes de l’agence Magnum, obtient une bourse de l’AFAA (Cultures France) pour son premier ouvrage paru aux Editions Filigranes « Souvenirs du Futur » dans le cadre d'un voyage en Russie.

Elle travaille pour la presse : les Inrockuptibles, Libération, Le Monde…
Pour les théâtres : Odéon, Cité Internationale, Champs Elysees, pour l’Opéra de Paris, la Comédie Française...
Avec les agences be-pôles, ldesign, textuel...
Répond à des commandes ;
l’EMOC «Théâtre de l’Odéon » suivi de chantier (2003-2006), les 10 ans de Naïve, carte blanche sur les « Traces de Vivaldi » à Venise (2009), l’INA « Portrait de l’entreprise » (2007-2008), l’APSV "DEMOS" l’orchestre des jeunes (2010-2013)

Anime des stages et des ateliers :
dans le cadre des Rencontres Internationales de la Photographie à Arles entre 2004 et 2008
et reprend en 2011
« Des Clics et des classes » en 2005, atelier photo en primaire avec les ministères de l’Education et de la Culture
atelier photo/écriture depuis 2010 avec des collégiens, édité par les Editions de l'Oeil, avec l'aide
du Conseil Général Seine St Denis

Expose régulièrement en France et à l’étranger ;
Paris : Carrousel du Louvre, Les Frigos, l’Odéon, le TCI, le Bon Marché, la Fnac…
Province : Gap-La Passerelle, Mulhouse-La Filature, Brest-Le Quartz, Marseille-Galerie De Visu,
Nancy-Centre André Malraux…
Etranger : Barcelone-Fondation Metronom et Institut Français…

Et participe à de nombreux festivals ; Savignano,Valence, Montevidéo, Buenos-Aires, Moscou…

2010 Biennale Photo de Liège "Out of control"
2011-12 Kunsthal à Rotterdam "Merry Christmas"
2013-14 Galerie Sit Down à Paris "Merry Christmas"
2014 Galerie Dityvon à Angers "Villes de Cinema"
2014 Tri Postal à Lille "France(s) Territoire Liquide"
2014 Filature de Mulhouse "Nuit Americaine"
2015 Conserverie à Metz "Cité(s)dans le texte" FTL
2015 Galerie 8 à Arles "Villes de Cinema"
2015 Galerie Sit Down à Paris "Villes de Cinema"
2015 MK2 Bibliothèque à Paris "Villes de Cinema"
2016 Espace St Cyprien à Toulouse "Villes de Cinema" et "Cité(s)dans le texte"
2016 Résidence Institut Français au Cambodge
2016 France(s) Territoire Liquide (FTL) à Lyon
2017 France(s) Territoire Liquide Saison France Colombie à Medellin (MAMCO) et Bogota (MAMBO)
2017 France(s) Territoire Liquide à la BNF à Paris

Edite plusieurs titres;
Avec les Editions Filigranes (Souvenirs du Futur, Fictions Intimes, Cahiers 1 et 2 Villes du Cinema, Carnets 1 et 2 Merry Christmas)
Avec le Point du Jour (Faux Frère)
Avec les Editions de l’œil (Carnet de Création)
Avec les Editions Mediapop (Traqueuse de Fantômes)